Circular Wallonia : le Gouvernement soutient le déploiement territorial de l’économie circulaire

Le Gouvernement des Wallonie, sur proposition du Ministre de l’Economie Willy BORSUS, a adopté une série d’actions ayant pour objectif de soutenir le déploiement de l’économie circulaire sur tout le territoire wallon.

Willy BORSUS : « Il est important d’aider les entreprises à tirer parti des opportunités offertes par l’économie circulaire, surtout dans le contexte actuel de prix des matières premières, que ce soit en l’intégrant dès la conception de leur produit ou au travers de nouvelles pratiques avec les symbioses industrielles. »

Ce paquet d’actions consiste à « Renforcer l’approche territoriale du développement de l’économie circulaire » et viendra soutenir les entreprises wallonnes souhaitant intégrer l’économie circulaire au sein de leurs processus de production ou de leurs produits et services. Il contribuera, non seulement à la relance de la Wallonie, mais également au déploiement de l’économie circulaire. 

Ces actions s’ajoutent aux mesures déjà présentes en Wallonie :

  1. Un appel à projets est lancé pour soutenir les projets qui faciliteront les symbioses industrielles au sein des parcs d’activité économique 

La symbiose industrielle se concrétise par la mise en commun volontaire de ressources par des acteurs d’un territoire, en vue de les économiser ou d’en améliorer la productivité. Elle se caractérise notamment par de meilleures collaborations entre les acteurs du territoire, qu’ils soient publics et/ou privés, et par le renforcement d’actions opérationnelles d’échanges de flux, de mutualisation, de partage, et créations d’activités.  

Les symbioses industrielles sont considérées, notamment au niveau européen, comme des solutions importantes en matière de croissance verte qui permettent de créer des zones industrielles plus efficaces en termes de ressources et plus rentables, compétitives et attractives pour les investissements, afin de réduire les risques.

En pratique, la symbiose consiste en des échanges entre les acteurs d’un territoire (entreprises, collectivités, infrastructures hospitalières, des agriculteurs, etc.) où le co-produit ou « déchet » de l’un est une matière première de l’autre. Elle peut aussi permettre de mutualiser des équipements ou des achats.

Cette pratique est présente avec succès dans d’autres pays européens, notamment en Suisse et au Danemark avec l’exemple de Kalunborg où la centrale électrique fait bénéficier sa vapeur à la raffinerie de pétrole qui, elle, « offre » ses eaux usées à la centrale pour son refroidissement. Les eaux tièdes de la centrale servent ensuite à la ferme piscicole. Une unité de désulfuration du gaz donne son gypse à une entreprise fabricant du plâtre, lui évitant ainsi d’exporter du gypse espagnol, etc. Dans ce cas-là, ce sont des économies de plus de 15 millions par an qui sont réalisées par les acteurs, ainsi que des économies d’eau, d’énergie, et de ressources.

En Wallonie, quelques projets pilotes ont été menés depuis 2015, notamment celui de l’éco-zoning de Tertre où l’intercommunale IDEA a réalisé un travail avec les entreprises et acteurs présents au sein du zoning afin d’identifier les flux des entreprises et les synergies potentielles, que ce soit sur les matières utilisées y compris l’eau (avec la mise en place d’une unité pilote de réutilisation/ épuration de l’eau), l’énergie consommée, la logistique du site et son intégration paysagère avec la valorisation de friches industrielles.

Willy BORSUS : « Avec cet appel à projets, nous souhaitons sélectionner des initiatives phares qui permettront de répandre ces pratiques encore peu développées en Wallonie. Vu l’importance d’impliquer les acteurs actifs sur le territoire, cet appel cible les agences de développement territorial. Les projets sélectionnés seront connus en octobre 2022. »

  1. Mettre le design circulaire au service des entreprises afin d’intégrer l’économie circulaire dès la conception

Le circular design est un élément clé pour concevoir et produire des produits et des matériaux dans le but de conserver la valeur à long terme, réduire les déchets, et promouvoir la dématérialisation ou remplacer par des produits ou services radicalement différents.

Il n’est toutefois pas toujours simple à intégrer en pratique pour une entreprise non familière du design ou de l’économie circulaire. Ainsi, un accompagnement au design circulaire sera mis en place en Wallonie afin de permettre aux entreprises de Wallonie, d’utiliser le plein potentiel des stratégies du design, pour mettre en place une dynamique circulaire, dans leurs projets et produits.

Cet accompagnement sera réalisé par Wallonie Design, l’organisme wallon de référence qui facilite le recours au design pour concrétiser des innovations et anticiper les changements de la société.  Wallonie Design prépare dès à présent une série de masterclass et workshops afin de sensibiliser et informer concrètement les entreprises et les designers sur des aspects spécifiques du design circulaire. Des parcours d’innovation seront également proposés aux entreprises.  Ces parcours s’adressent à des entreprises ayant un projet d’économie circulaire avec des pistes d’utilisation du design pour le faire évoluer, par exemple des entreprises ayant été accompagnée de manière transversale par un référent bas carbone. Ces entreprises seront accompagnées pendant plusieurs mois par une équipe transdisciplinaire adoptée à leurs besoins. Ils sont inspirés de parcours qui ont été réalisés dans le cadre d’un projet européen Wanderful.Stream où, par exemple, une entreprise, spécialisée dans les solutions à base de fibres, a pu ainsi trouver une solution pour la réutilisation de ses déchets de papier intissé.

  1. Une 2e édition de l’appel à projets Go Circular est en préparation afin de soutenir financièrement les entreprises ayant un projet en économie circulaire.

Une première édition « pilote » de l’appel à projets « Go Circular » a été lancée en 2021 pour un budget de 1.000.000 €. Trois catégories de projets d’entreprises pouvaient rentrer dans l’appel : les nouveaux projets (« lancement ») ; les projets de changement de modèle économique (« transition ») et les projets en achats circulaires (« achats circulaires ») pour des subventions allant de 20.000 € à 80.000 €. 83 dossiers ont été déposés dans le cadre de l’appel, et au final, ce sont 17 lauréats qui ont été retenus par le jury pour un montant total de 926.557 €. 

Suite à cette 1ère édition, une évaluation a eu lieu dans une optique d’amélioration de la 2e édition de l’appel à projets. Les changements majeurs sont les suivants :

  • Mise en place d’une procédure de sélection en deux temps afin de permettre aux entreprises de remettre un premier dossier simplifié.
  • Mise en place d’un accompagnement qui sera offert aux entreprises pré-sélectionnées pour améliorer leur dossier et surtout d’un accompagnement aux lauréats, et ce dans une optique de les challenger vers le plus de circularité et d’identifier à temps les barrières et des solutions potentielles à leur projet.

Les candidatures seront ouvertes en décembre 2022 pour la première étape de sélection pour 4 catégories de projets :

  • Lancement / starter : cette catégorie (similaire à celle de la 1ère édition) s’adresse aux nouvelles entreprises en économie circulaire.
  • Diversification : cette nouvelle catégorie vise le lancement d’une nouvelle activité en économie circulaire au sein d’une entreprise existante souhaitant diversifier ses sources de revenus et/ou ses marchés en proposant un nouveau produit/service circulaire.
  • Transition : cette catégorie (similaire à celle de la 1re édition) vise la transformation du processus de production interne de l’entreprise en intégrant un modèle d’activité circulaire.
  • Scale-up : cette nouvelle catégorie vise la montée en puissance d’un projet existant d’économie circulaire avec un changement d’échelle significatif en matière de production.

 

Les entreprises ayant un premier projet peuvent ainsi dès à présent l’améliorer, que ce soit en prenant contact avec le réseau des référents bas carbone/économie circulaire ou en faisant appel à un chèque économie circulaire ou au soutien mis en place avec Wallonie Design ou dans le cadre des chaînes de valeur de Circular Wallonia.

Retour aux communiqués de presse