Les déclarations d’Edora méprisent les citoyens et les pouvoirs locaux

Le Ministre de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme Willy BORSUS réagit aux propos d’Edora sur l’éolien en Wallonie.

Willy BORSUS : « Les déclarations de Fawaz Al Bitar, le directeur général d’Edora, sont méprisantes pour les citoyens, pour les Villes et Communes, pour les associations et plus largement pour tous les territoires, notamment ruraux.

Si l’on organise des réunions d'information préalable (RIP), des enquêtes publiques et des études d’incidence environnementale dans les procédures de demande de permis, c’est évidemment pour en tenir compte... C’est d’ailleurs mon rôle de faire la balance entre les différents enjeux relevant de l’aménagement du territoire, entre les objectifs de production d’électricité renouvelable et le cadre de vie de nos concitoyens que ce soit le respect d’une distance suffisante aux habitations ou de la préservation des paysages remarquables de la Wallonie.

Il faut clairement être ambitieux en ce qui concerne la transition, la réponse au défi climatique et le déploiement du renouvelable (et nous le sommes, avec 41 mâts supplémentaires en 2023, pour une puissance totale de 137 MW) mais couvrir la Wallonie d’éoliennes sans tenir compte de l’opinion des citoyens, des aspects paysagers, forestiers, touristiques et patrimoniaux serait une aberration.

Chaque année, après la Chandeleur, c’est la même ritournelle d’Edora qui tombe à plat comme les crêpes mais n’en a pas la même saveur… »

 

Retour aux communiqués de presse